Rhinoplastie secondaire

Résultats Rhinoplastie secondaire

La rhinoplastie secondaire ne peut être considérée comme la répétition plus ou moins difficile d’une rhinoplastie primaire. Il s’agit d’une “entité chirurgicale distincte”.



Rhinoplastie de réduction - Je n'aime pas mon nez ; j'ai une bosse

Parmi toutes les demandes de rhinoplastie de réduction , la suppression de la bosse est une requête très fréquente. La plupart du temps, retirer la bosse peut suffire mais il est des cas où la suppression de la bosse doit s'accompagner d'un geste sur la pointe du nez afin d'obtenir un résultat équilibré et naturel. Même dans les cas apparemment simples, il convient d’étudier sur le profil, l’angle nasofrontal, l’angle nasolabial, la pointe du nez mais également la position du menton, la hauteur de la lèvre supérieure ainsi que l’existence ou non d’une incompétence labiale. Afin d’obtenir une harmonisation du dessin de l’arête, le chirurgien doit différencier et donc adapter les techniques chirurgicales aux types de cyphose nasale: bosse de situation haute avec un segment osseux prépondérant, bosse avec comblement de l’angle nasofrontal, bosse essentiellement cartilagineuse... 

 

Toutes les associations sont possibles et chaque rhinoplastie de réduction est un cas particulier pour lequel il faudra tenir compte de particularités intéressant le dorsum, la pointe du nez et la base.


Cyphose du dorsum, une analyse rigoureuse

L’étude analytique, avant toute chirurgie esthétique du nez, permet à partir de photographies 2D (face, profil, 3/4, face haute et face basse) et surtout par une visualisation 3D de rendre compte des différentes déformations du nez, associées à la cyphose du dorsum. Dans les cyphoses basses, les plus fréquentes, l’analyse du profil évalue la bosse, modérée et inférieure, confirme la bonne position de l’angle nasofrontal et de l’angle nasolabial (supérieur à 90˚) sans déformation de la jonction labio-columellaire et du bord inférieur de la columelle. 

 

La pointe du nez, normalement projetée se perd dans la ligne de profil qui ne présente plus le petit décrochage normal au dessus du lobule. De face, la racine du nez présente une largeur normale, les lignes de Sheen sont respectées et le lobule, souvent mal défini par hypertrophie du bord céphalique des crus lateral, se perd dans le tiers moyen. Les ailes du nez sont bien circonscrites dans des lignes passant par les canthi internes.


Rhinoplastie de réductionRhinoplastie de réduction - Correction d'une cyphose dorsale

L’open roof, conséquence d'une résection de la bosse

La résection de la bosse osseuse est réalisée à l'aide d'une râpe ou bien d'un ostéotome. La résection cartilagineuse, qui concerne la jonction entre le bord supérieur du septum et les cartilages triangulaires, est réalisée après libération du plan muqueux sous jacent. Le plus souvent, la racine du nez n’est pas impliquée dans la cyphose et il n’est donc pas nécessaire d’intervenir sur la partie supérieure des os propres du nez, bloc osseux massif et solidaire de l’os frontal.

 

Après l'ablation de la bosse, il apparait un espace entre les berges sectionnées des os propres du nez et des cartilages triangulaires. Cet espace, nommé “toit ouvert” (“open roof”) est réduit par la réalisation d'ostéotomies latérales dites “in fracture”. En fin d’intervention, il faut vérifier la régularité de l’arête nasale et au besoin utiliser un greffon de camouflage au niveau du dorsum.  

 

Pour les déformations de la pointe du nez, les corrections sont réalisées avant la suppression de la bosse osseuse et cartilagineuse afin de prévenir une résection excessive sur une ligne de profil et éviter ainsi un aspect de corbin cartilagineux. Quelles que soient les corrections envisagées, l’extrémité postéro-supérieure et l’arche cartilagineuse inférieure (bord caudal des crus lateral ) des cartilages alaires doivent toujours être respectées ou reconstruites. Les 2/3 supérieurs ou paramédians des crus lateral peuvent être réséqués sans perturber l’équilibre structural de la pointe.

 

Date de la dernière modification: le 23 décembre 2013

Retour sur la rhinoplastie.

J'ai une question


Pour un avis
Contactez-nous