Rhinoplastie secondaire

Résultats Rhinoplastie secondaire

La rhinoplastie secondaire ne peut être considérée comme la répétition plus ou moins difficile d’une rhinoplastie primaire. Il s’agit d’une “entité chirurgicale distincte”.



Après Rhinoplastie

Dans les semaines qui suivent une opération du nez

Avant tout, il est fortement déconseiller de fumer pendant 2 à 4 semaines après l’intervention du nez, afin d’éviter le risque de nécrose cutanée et d’infection locale. Il est recommandé au patient d’éviter tout sport de contact pendant au moins un mois.  En cas d’exposition solaire, il est important de protéger son nez et les éventuelles cicatrices avec un écran total. Le port des lunettes est déconseillé les premiers mois mais lorsqu’il est nécessaire, il est recommandé d’utiliser des montures dont les points d’appui pourront être adaptés avec un opticien.

 

Des consultations sont programmées avec le patient au cours des premier et troisième mois car, comme pour toute intervention chirurgicale esthétique, le résultat s’apprécie progressivement. Au décours de l’intervention, le patient est particulièrement observateur du nouveau nez, et y décèlera des défauts parfois extrêmement discrets qu’il aurait certainement ignorés auparavant. Il importe au rhinoplasticien de donner au patient toutes les informations relatives à l’intervention. Avant tout, il faut expliquer au patient que les résultats sur la pointe ne sont définitifs qu’après plusieurs mois du fait d’un oedème persistant. La pointe paraît souvent plus “grosse” qu’elle ne l’était avant l’intervention. Cette observation est d’autant plus évidente lorsque la rhinoplastie a été réalisée par voie externe et qu’elle concerne une peau épaisse et séborrhéique. Il faudra dès la première consultation en informer le patient car c’est parfois une grande source d’inquiétude.

 

L’examen clinique lors de ces consultations doit comprendre l’examen des fosses nasales à l’aide d’un speculum nasal et au besoin, sous contrôle vidéoendoscopique afin d’évaluer la cicatrisation de la muqueuse endonasale, de rechercher d’éventuelles adhérences postopératoires et au besoin en cas d’inflammation persistante de prescrire au patient un traitement adapté.

Chirurgie du nez, une évolution au cours des mois

Le résultat fonctionnel est généralement apprécié à 3 mois, mais reste évolutif. Le résultat esthétique définitif quant à lui s’évalue généralement entre 6 mois et un an. Des consultations de contrôle sont réalisées de façon systématique à 6 mois et 12 mois afin de suivre la cicatrisation. La garantie d’un résultat parfait ne peut jamais être donnée et même lorsqu’il est très amélioré, le nez peut parfois présenter des défauts discrets. En effet, chaque personne cicatrise différemment et ceci a une importance toute particulière dans la chirurgie du nez où la couverture cutanée doit s’adapter à la charpente osseuse et cartilagineuse que l’on vient de modifier. Les détails de la rhinoplastie ne s’apprécieront pas de la même façon selon que la peau est épaisse ou non, selon que le patient a déjà subi une ou plusieurs rhinoplasties. 

 

Une éventuelle retouche chirurgicale ou non est parfois nécessaire mais ne peut être raisonnablement envisagée avant 12 mois.


Date de la dernière modification: le 05 mai 2012

J'ai une question


Pour un avis
Contactez-nous