Rhinoplastie secondaire

Résultats Rhinoplastie secondaire

La rhinoplastie secondaire ne peut être considérée comme la répétition plus ou moins difficile d’une rhinoplastie primaire. Il s’agit d’une “entité chirurgicale distincte”.



Glossaire Rhinoplastie M-R

Ostéotomie (Osteotomy)

Dans la rhinoplastie, ce temps opératoire est nécessaire afin d’obtenir la libération de la pyramide nasale. Elles sont réalisées , selon le choix de l’opérateur et l’indication  anatomique, par voie vestibulaire, endobuccale et/ou percutanée. Les ostéotomies peuvent être latérales, paramédianes et/ou transverses, toutes avec un certain nombre de variantes qu’il convient de connaître notamment dans la correction des nez déviés.


Pointe du nez (Nasal tip)

Correspond aux cartilages latéraux inférieurs qui définissent le lobule et la columelle. De profil, la pointe du nez apparaît comme le prolongement du dorsum dont elle est séparée par une dépression supra-lobulaire (supratip) plus marquée chez la femme que chez l’homme. De profil, la pointe est le point le plus projeté (TDP ou tip defining point) et se termine au niveau de la jonction columello-lobulaire (infratip).

Racine (Radix)

Région située entre une ligne qui commence au niveau de l’arête orbitaire interne et se prolonge le long du mur latéral nasal. De profil, la racine ne doit pas être trop creusée ou trop saillante, responsable alors d’un comblement de l’angle nasofrontal.

Rhinion

Partie la plus basse des os propres du nez.

Rhinomanométrie (Rhinomanometry)

Réalisé lors de la consultation, cet examen permet de mesurer de façon objective le flux aérien des fosses nasales et ainsi de calculer les résistances “opposées” par ces fosses nasales au passage de l’air. Complété par un test aux vasoconstricteurs qui apprécie le rôle des cornets inférieurs, et par les manoeuvres de Cottle et Bachman qui apprécient la valve nasale, la rhinomanométrie permet de d’apprécier la ou les structures anatomiques responsables de l’obstruction nasale.

Rhinométrie acoustique (Acoustic rhinometry)

Examen réalisé en consultation, qui permet, à partir de l’analyse informatique des réflexions acoustiques générées par l’appareil, de déduire une surface de section à chaque instant. La sommation de toutes ces surfaces permet d’approximer le volume des fosses nasales et d’en établir une cartographie.

Rhinoplastie par voie externe (Open rhinoplasty)

Par une incision très peu visible au niveau de la columelle, cette voie d’abord permet une chirurgie à ciel ouvert.

Rhinoplastie primaire (Primary rhinoplasty)

Encore appelée Chirurgie du nez, Chirurgie esthétique du nez, Chirurgie esthétique et fonctionnelle du nez, il s’agit de la première intervention réalisée sur le nez afin d’en améliorer l’aspect esthétique et de corriger toute anomalie de la fonction respiratoire liée au nez.

Rhinoplastie secondaire (Secondary rhinoplasty)

En dehors des complications liées à une précédente intervention, les motifs qui conduisent le patient vers une seconde intervention ou plus encore, sont généralement d’ordre esthétique. Mais il n’est pas rare qu’un défaut initial d’analyse structurelle conduise à des troubles ventilatoires inexistants jusqu’alors. Ces éléments fonctionnels seront à intégrer lors de la révision de cette rhinoplastie.

Rhinoscopie (Rhinoscopy)

L’examen des fosses nasales à l’aide d’une optique rigide ou d’un nasofibroscope est indispensable avant toute chirurgie du nez, qu’elle soit esthétique ou fonctionnelle. L’examen permet d’apprécier le septum nasal aussi bien cartilagineux qu’osseux, de préciser le type de la déformation (crête, éperon, déviation angulaire, luxation, convexité...), son degré, son siège (cartilage quadrangulaire, vomer, lame perpendiculaire de l’ethmoïde). Complétée par une enregistrement vidéoendoscopique, il est alors possible d’évaluer la dynamique du nez lors de l’inspiration et l’expiration à la recherche d’une pathologie de la valve nasale.

J'ai une question


Pour un avis
Contactez-nous